Un blog Travellerspoint

Cambodge : Angkor et encore !

8 petits jours pour découvrir les Khmers et leurs merveilleux temples...

sunny 25 °C

Ralph nous ayant fait le plaisir de nous rejoindre ici en Asie pour visiter le Cambodge et le Vietnam, c'est lui qui est en grande partie l'auteur de cet article (sauf pour la ville de Kampong Cham où il n'était pas encore avec nous et certains paragraphes de conclusion). Bonne lecture et merci à lui d'avoir joué le jeu ! :-)

large_IMG_4555.jpg

La seule chose que je savais du Cambodge, avant d’atterrir à Siem Reap, était assez comique : on y conduit des voitures anglaises (avec volant à droite) alors que le sens de circulation est à la française. Il est donc déconseillé de doubler une voiture sans avoir un passager qui puisse contrôler le rétroviseur gauche. En réalité, ce n'est qu'un petit détail quand on voit le chaos qui règne sur les routes... et sur le pays.

Kampong Cham

Notre arrivée dans le pays se fera par voie terrestre, en bus, depuis Paksé au Laos et jusqu'à Kampong Cham. Nous choisissons de faire escale ici pour 2 nuits afin de rendre plus supportables les très longues heures de route qui nous séparaient encore de Siem Reap où nous devions bientôt accueillir Ralph à l'aéroport.

Il faut dire que le passage de frontière entre le Laos et le Cambodge n'a rien d'une partie de plaisir tant les compagnies de bus qui assurent le transport sont pour la plupart douteuses et peu recommandables. Nous avons passé des heures à fouiller sur le net pour trouver la moins mauvaise et s'éviter un voyage chaotique. Heureusement les efforts auront payé, et si la journée ne fut franchement pas drôle, tout s'est plutôt bien passé au final mis à part le petit racket organisé par les agents à la frontière qui vous font payer de fausses taxes pour s'en mettre plein les poches.

Pour le reste, Kampong Cham ne possède que peu de sites touristiques intéressants, à moins de s'en servir comme base pour rayonner un peu autour, ce que nous n'avons pas le temps de faire cette fois-ci. Nous passerons notre seule journée ici à nous reposer de notre voyage de la veille et en attendant le suivant, tout en passant du temps à écrire nos articles pour ce blog. ;-) Le ville est plutôt agréable à vivre d'autant que le Mékong la traverse tout en offrant de belles vues depuis les berges.

large_IMGP4935.jpg
large_IMGP4934.jpg
large_IMGP4927.jpg

Note : ??/10
En bref : Difficile de donner son avis sur une ville que l'on a pas vraiment visité...

Les temples d'Angkor et Siem Reap

Pays à l'histoire récente morbide, le Cambodge connut pourtant un passé glorieux, son peuple Khmer s'étendant sur une grande partie de l'Asie du sud-est. Ce fut l'époque des temples, l'époque d'Angkor.

Ce sont d'ailleurs les temples d'Angkor que nous visitons en premier, situés à 20 minutes de Tuk-Tuk (meilleur moyen de transport au monde) de notre première escale, Siem Reap. Rajoutés sur le drapeau national après leur redécouverte, ils sont la fierté du Cambodge et il y a de quoi : il s'agit du complexe religieux le plus important au monde. Des dizaines de temples datant du 12/13ème siècle éparpillés dans une cité perdue de la taille de Moscou (1000 km carré). C'est drôle, on a des impressions de déjà-vu à chaque coin de temple. Logique, ce décor sauvage a inspiré nombre de films et jeux d'aventure (Tomb Raider, Uncharted...).

large_90_IMGP5920.jpg

Le temple le plus impressionnant, Angkor Wat, nous l'avons visité au lever du soleil pour rajouter un peu de drama. Quelle bonne idée de se lever à 4h du matin pour se retrouver dans une foule de touristes :). Les temples sont un dédale de chambres souvent décorés de fresques, bas-reliefs et haut-reliefs. Un des plus impressionnants, Bayon, est décoré de 216 visages du roi Jayavarman VII qui l'a fait construire. Le temple de Ta Prohm, lui, a la particularité d'être reconquis par la nature : des arbres géants poussent à même la pierre et leurs racines dénaturent lentement la structure originelle.

Le temple Prasat Kravan :

large_270_IMGP4986.jpg
large_270_IMGP4990.jpg

Le temple Banteay Kdei :

large_IMGP5004.jpg
large_270_IMGP5047.jpg
large_IMGP5082.jpg
large_IMGP5089.jpg
large_IMGP5091.jpglarge_270_D2396BFE2219AC6817066B755F51FCA0.jpg

Le temple Ta Prohm :

large_IMGP5160.jpg
large_270_IMGP5173.jpg
large_270_IMGP5178.jpg
large_IMGP5196.jpg
large_IMGP5231.jpg
large_270_IMGP5244.jpg
large_270_IMGP5251.jpg

Le temple Ta Keo :

large_IMGP5264.jpg
large_270_IMGP5268.jpg

Le temple Preah Kahn :

large_D2A6B0092219AC681784AA09DCAC8008.jpg
large_IMGP5395.jpg
large_IMGP5435.jpg

Le temple Angkor Wat :

large_90_IMG_4639.jpg
large_IMG_4676.jpg
large_IMGP5558.jpg
large_IMGP5581.jpg
large_IMGP5586.jpg
large_270_IMGP5613.jpg
large_270_IMGP5678.jpg
large_IMGP5702.jpg

Le temple Bayon :

large_IMGP5833.jpg
large_270_IMGP5848.jpg
large_IMGP5862.jpg
large_IMGP5876.jpg
large_IMGP5903.jpg
large_270_IMGP5905.jpg
large_IMGP5908.jpg
large_270_IMGP5911.jpg
large_270_IMGP5883.jpg

QG des visiteurs d'Angkor, Siem Reap est une petite ville qui a vu sa croissance boostée par l'arrivée massive des touristes. Ainsi, pour plaire à ceux-ci, les locaux s'adaptent et ouvrent de nombreux marchés à souvenirs, restaurants et bars. Malheureusement, cette croissance dénature la ville et le contraste entre la pauvreté des cambodgiens (50$ en moyenne par mois) et le centre touristique rempli d'américains bourrés est assez pitoyable. Par chance, notre guesthouse était située à l’extrémité de la ville.

large_IMG_4557.jpg
large_IMGP4937.jpg
large_270_IMGP4942.jpg
large_270_IMGP4946.jpg
large_IMGP4948.jpg
large_IMGP4960.jpg
large_IMGP4978.jpg

Enfin, nous en avons profité pour découvrir la cuisine nord coréenne lors de notre séjour à Siem Reap ! Les occasions d'en apprendre un peu plus sur la Corée du nord étant rares (à part dans les journaux), nous ne pouvions manquer ça... C'est donc dans un décor kitsch à souhait, mélange de style communiste et de photos des montagnes nord coréennes que nous passerons une soirée pour le moins atypique, avec en guise de final un spectacle de danses traditionnelles plutôt impressionnant. La salle était bondée de sud coréens (très nombreux à visiter Angkor), visiblement ravis de pouvoir manger des spécialités devenues rares de leur côté. Renseignements pris, ce restaurant fait partie d'une chaîne présente un peu partout dans ce coin de l'Asie et le personnel est « importé » de Pyongyang. Il semblerait par ailleurs que les recettes de ces établissement servent à financer le régime...

Note : 9,5/10
En bref : Au final, après deux jours entiers de visite, nous n'avons vu qu'une partie des temples (des dizaines d'autres se trouvant dans un rayon de 50km) mais leur ressemblance et la fatigue font que la visite des temples principaux est suffisante. Nous repartons charmés et songeurs de ce que pourrait donner un jeu de piste géant sur place.

Phnom Penh

Un long trajet en bus vers la capitale nous apprend que le Cambodge ne possède que très peu de villes (au sens occidental) mais que les habitants s'installent et travaillent le long des grands axes routiers. Arrivés à Phnom Penh, le premier choc est l'agitation de la ville et du trafic. Les motos, tuk-tuk et voitures déboulent de tous les côtés et il est fréquent de rencontrer des chauffeurs conduisant en sens inverse.

large_270_IMGP6002.jpg
large_270_IMGP6141.jpg
large_IMGP5997.jpg
large_IMGP5986.jpg
large_IMGP5980.jpg
large_270_IMGP5978.jpg
large_IMGP6148.jpg
large_IMGP6155.jpg

Je garde personnellement trois souvenirs de Phnom Penh :

  • La promenade des Cambodgiens le long de la rivière permet de ralentir la cadence infernale de la ville. Il s'agit du quartier un huppé avec de nombreux bars et hôtels.
  • Non loin de là, le magnifique palais royal qui donne accès à plusieurs pagodes.
  • Enfin, il est indispensable de visiter la prison S21 afin d'avoir un aperçu des années sanglantes qu'a vécu le pays très récemment. C'est en 1975 que Pol-Pot, chef du régime communiste des Khmers rouges, et bien entendu ancien étudiant à la Sorbonne (comme de nombreux tyrans de par le monde) ordonne d'expulser les populations des villes vers la campagne pour les faire travailler dans des conditions de misères. Pendant 4 ans, de nombreux prétendus opposants du parti sont enfermés dans ces prisons construites à la va-vite, torturés jusqu'à confession (vraie ou fausse) puis tués. C'est un massacre total, environ 1.7 millions d'habitants (soit 20% de la population) sont décimés par leur propre peuple. Après cette visite, difficile de ne pas imaginer le douloureux passé des nombreux estropiés rencontrés en route.

Le palais royal de Phnom Penh :

large_IMGP6006.jpg
large_270_IMGP6007.jpg
large_IMGP6019.jpg
large_IMGP6025.jpg
large_IMGP6027.jpg
large_270_IMGP6029.jpg
large_IMGP6059.jpg
large_IMGP6083.jpg
large_IMGP6090.jpg
large_IMGP6101.jpg
large_270_IMGP6113.jpg
large_IMGP6123.jpg
large_IMGP6127.jpg

La prison S21 :

large_270_D440372B2219AC681721EFC04B2E8DBA.jpg
large_270_IMGP5924.jpg
large_IMGP5925.jpg
large_IMGP5932.jpg
large_270_IMGP5935.jpg
large_IMGP5959.jpg
large_IMGP5964.jpg
large_IMGP5975.jpg

Note : 7,5/10
En bref : le contraste entre l'agitation de Phnom Penh et le calme des régions rurales est sidérant au Cambodge et une visite de la capitale est incontournable pour entrevoir réellement comment le pays se relève doucement de son passé morbide.

Le Cambodge a beaucoup plus à offrir aux curieux (des belles plages quasi désertes le long de la côte, des villages de pêcheurs, etc.) mais nous décidons de quitter le pays après 8 jours, impatients d'entrer au Vietnam... Quelle mauvaise décision !

Gastronomie :

Nous redoutions franchement la nourriture cambodgienne tant la population est connue pour manger à peu près tout et n'importe quoi (araignées, insectes, viande de chien, etc.) mais finalement, nous n'aurons pas vu une seule fois ce genre de plats dans les restaurants. Il faut dire que nous faisions attention à la propreté des lieux pour éviter d'être malades, et nous n'avons donc pas tenté les stands de rue.

Finalement, nous avons très bien mangé ici, notamment grâce à un petit restaurant musulman en face de notre guesthouse à Siem Reap où nous avons vite pris nos habitudes et essayé à peu près toute la carte : riz frit à toutes les sauces, fondue cambodgienne et bien entendu la boisson nationale : le café froid ou chaud avec une bonne couche de lait concentré ! Nous avons vraiment redécouvert avec plaisir cet aliment un peu oublié depuis l'enfance et utilisé ici dès que possible.

large_WP_20140118_007.jpg
large_WP_20140119_004.jpg
large_WP_20140119_007.jpg
large_WP_20140119_013.jpg

Budget :

Nous avons explosé notre budget au Cambodge : 20€ par jour et par personne au lieu des 19€ que nous avions prévu ! Blagues à part, ici l'argent n'est vraiment pas un problème, et même si le ticket d'entrée pour la visite des temples d'Angkor est assez cher (40$ pour deux jours), le reste est tellement bon marché que ce n'est pas un problème. Repas entre deux et trois dollars, chambre très propre en guesthouse pour 5€ la nuit... difficile de faire encore mieux !

Logement :

Le site Agoda regorge de guesthouses et de petits hôtels généralement bien tenus. A quelques euros près, on passe souvent de quelque chose de médiocre à un chambre franchement correcte. A Phnom Penh en revanche, nous aurons eu beaucoup de mal à trouver notre bonheur car la ville étant grande, on se retrouve soit dans le centre touristique (avec un niveau de qualité très bas), soit assez loin des meilleurs quartiers.

Sécurité et accueil :

Pas grand chose à signaler de particulier concernant la sécurité ici au Cambodge. Comme partout une certaine méfiance suffira pour éviter les problèmes. Comme d'habitude, ce sont les taxis et tuk-tuk qui demandent le plus de vigilance pour éviter de payer les déplacements trois fois trop chers.

Concernant l'accueil, nous gardons de très bons souvenirs des cambodgiens avec lesquels nous avons pas mal rigolé dans la rue et qui possèdent souvent une belle répartie. Et puis, comment ne pas mentionner cette fête de mariage à Siem Reap où nous avons très vite été accueillis alors que nous observions de loin les gens festoyer. Imaginez un peu la même chose en France... impossible !

Note finale : 8/10

Angkor, Angkor et Angkor ! Comment ne pas succomber devant un tel site et de tels temples ?! C'est véritablement quelque chose d'unique à voir et qui justifie pleinement un voyage ici, probablement à coupler avec un autre pays limitrophe pour varier un peu. Mais résumer le Cambodge aux seuls temples d'Angkor serait mentir car le pays a d'autres choses à offrir : Phnom Penh et ses palais, la côte et ses plages paradisiaques désertes, les nombreux villages de pécheurs flottants, etc.

On en viendrait presque à oublier les sombres moments qu'a connu le pays il y a peu de temps et un voyage ici est aussi l'occasion de comprendre réellement ce qui s'y est passé. Et puis, comme d'autres pays d'Asie du sud-est, le pays pourrait bien connaître une forte croissance d'ici quelques années. Mieux vaut donc se hâter de le découvrir avant que l'industrie ne le dégrade...

Ce que nous avons aimé :

  • Les temples d'Angkor + un tuk-tuk à la journée = le top pour en profiter
  • Les prix, ridiculement bas
  • La sympathie des cambodgiens
  • Le café avec du lait concentré, un délice

Ce que nous avons moins aimé

  • Les Khmers rouges...
  • L'état des routes
  • Siem Reap, une ville massacrée par le tourisme

Posté par Franck et AL 06:38 Archivé dans Cambodge Tagué cambodia phnom_penh siem_reap angkor bayon khmer tuk-tuk angkor_vat

Envoyer cet articleFacebookStumbleUpon

Table des Matières

Soyez le premier à commenter cet article.

Les commentaires sur ce blog sont désormais fermés aux non-membres de Travellerspoint. Vous pouvez toujours laisser un commentaire si vous êtes un membre de Travellerspoint.

Entrez vos informations de connexion Travellerspoint ci-dessous

( Qu’est-ce que c’est ? )

Si vous n’êtes pas encore un membre de Travellerspoint, vous pouvez nous rejoindre gratuitement.

Rejoignez Travellerspoint