Un blog Travellerspoint

[1/2] 4 semaines perdues au Vietnam

On aurait mieux fait d'écouter ceux qui nous en avaient dit du mal...

sunny 30 °C

Quand vous envisagez de faire un tour du monde, la question de l'itinéraire et des pays à visiter est probablement la tâche la plus amusante à réaliser dans la mesure où l'on a un peu l'impression de faire sa liste au père Noël. Dans notre cas, les choses sont allées assez vites et la liste s'est simplement allongée dans le temps. Le Vietnam pour sa part faisait vraiment partie du « noyau dur », à savoir ces quelques pays que nous voulions absolument faire sans hésitation (avec quelques autres comme le Kirghizistan ou le Japon). Pourtant, nous en avions eu des retours plutôt inégaux, tantôt franchement bons mais aussi parfois mitigés, notamment concernant le côté collant des vietnamiens qui cherchent visiblement à vous vendre quelque chose en permanence.

Autant tuer le suspense tout de suite : nous avons globalement détesté le Vietnam et nous avons encore en travers de la gorge les 4 semaines passées – et en bonne partie perdues – dans ce pays très décevant en comparaison de ces nombreux voisins. Nous aurions bien échangé ce temps contre 2 semaines en Corée du Sud, une semaine supplémentaire au Laos et une autre pour la Birmanie.

Mais on ne peut pas revenir en arrière, et il ne nous reste plus qu'une chose à faire : vous convaincre de ne pas réaliser la même bêtise que nous !

Ho Chi Minh City

Notre arrivée au Vietnam se fera par voie terrestre, en passant la frontière dans le bus entre Phnom Penh – capitale du Cambodge - et Ho Chi Minh City (anciennement Saïgon), la plus grosse ville vietnamienne et poumon économique du pays.

Le passage de frontière se fait sans problème (sans aucune patte à graisser, contrairement au Laos) et une fois de l'autre côté, nous constatons très vite la différence de richesse entre les deux pays. Au Vietnam les routes deviennent soudainement très correctes, on ne traverse plus les fleuves sur des bateaux car il y a des ponts et les symboles communistes fleurissent devant chaque bâtiment, y compris les maisons. Le contraste est saisissant, et ce n'est pas pour nous déplaire car après 1 mois à sillonner la zone dans des bus sur des routes caillouteuses, nous sommes ravis de retrouver ce bon vieux bitume !

Voilà pour les bonnes nouvelles. Pour le reste, notre séjour à Ho Chi Minh aura été long, laborieux, moite et peu intéressant. Nous commencerons même notre découverte des lieux par l'hôpital, ou plutôt la clinique privée dédiée aux touristes car Anne-Laure avait de la fièvre depuis plusieurs jours et ne se sentait pas très bien. Nous suspections le paludisme ou la dengue, toutes deux présentes au Laos et au Cambodge que nous venions de quitter. Plus de peur que de mal heureusement et la visite ne révélera rien d'inquiétant, mais nous avons ainsi pu découvrir les joies des frais médicaux à l'étranger : 273€ pour une consultation et quelques analyses ! Heureusement que nous avions une assurance pour le voyage (elle nous a remboursé rapidement)...

large_IMGP6175.jpg

Par la suite, nous nous mettons en tête de visiter la ville avant de réaliser qu'il n'y a en fait quasiment RIEN à voir de particulier à part quelques bâtiments construits par les français lors de leur occupation du pays. Un beau gratte-ciel, une église, une poste, un hôtel de ville et deux musées, ça fait peu pour en garder un bon souvenir... Et en plus, Ho Chi Minh s'avère être un lieu tout simplement cauchemardesque et voici pourquoi :

  • La ville compte 6 millions de scooters qui roulent n'importe comment. C'est simple, vous n'êtes jamais sûr d'arriver de l'autre côté vivant lorsque vous traversez une rue...
  • Tous les touristes (en dehors de ceux qui logent dans des hôtels de luxe) sont volontairement parqués dans un seul et unique quartier absolument horrible où se mêlent les hôtels pour backpackers, les bars pour occidentaux, les fast-foods et les prostituées (2 millions de femmes au Vietnam...). Charmant !
  • Impossible de se déplacer à part en taxis, le réseau de bus étant quasi impraticable pour les touristes (pas de plan, rien n'est écrit en anglais). Et de toutes les façons, il n'y a rien à voir de particulier à part l'agitation locale.

large_IMGP6213.jpg
large_IMGP6209.jpg
large_270_IMGP6236.jpg
large_IMGP6234.jpg
large_270_IMGP6183.jpg
large_FFF1D0CF2219AC68177CED691E59E1DD.jpg
large_IMGP6310.jpg
large_IMGP6309.jpg
large_IMGP6251.jpg
large_90_FF675AD02219AC681773CB7E6553F159.jpg

Nous passerons malheureusement beaucoup de temps dans cette ville à cause du nouvel an chinois/coréen/vietnamien qui démarre tout juste à notre arrivée et qui signe le début de deux semaines de vacances pour la majorité des travailleurs. Les conséquences sur notre séjour au Vietnam seront nombreuses (trains et avions quasiment tous complets, activité réduite au minimum...) et nous passerons 15 jours à tenter d'organiser tant bien que mal nos visites et déplacements malgré cela.

Vous allez me dire : « oui mais c'est comme venir à Paris au mois d’août... tout tourne au ralenti ! ». Certes, mais au moins à la SNCF, ils ont la bonne idée de rajouter beaucoup de trains et tout le monde ne part pas en même temps ! Enfin bref...

Nous profitons de notre séjour forcé ici pour visiter un peu la pointe sud du pays et plus particulièrement le delta du Mekong via une excursion réservée dans une agence. Cela reste pour le moment la pire que nous ayons pu faire jusque-là. Le guide était catastrophique et n'a pas cessé de nous raconter sa vie personnelle tout en nous expliquant les mœurs locales. D'après lui les hommes peuvent ici librement collectionner les épouses tant qu'aucune d'elles n'aura su lui donner un enfant. Il était visiblement assez fier de nous raconter ça et de détailler sa situation personnelle... C'était intéressant les quinze premières minutes car découvrir les mœurs locales fait bien entendu partie du voyage, mais radoter pendant près de 2 heures en racontant des détails crus... ce n'était vraiment pas indispensable !

Pour le reste, nous étions supposés voir des marchés flottants mais à l'heure où le bus arrive sur place l'activité est déjà quasi nulle. Seule une balade sur des petites embarcations traditionnelles viendra largement égayer notre journée et nous redonner le sourire car le reste aura surtout été dédié à la visite d'ateliers de fabrication de riz soufflé ou de bonbons à base de noix de coco.

large_IMGP6347.jpg
large_IMGP6366.jpg
large_IMGP6368.jpg
large_IMGP6376.jpg
large_IMGP6388.jpg
large_IMGP6400.jpg
large_IMGP6405.jpg
large_IMGP6422.jpg
large_270_IMGP6424.jpg
large_00A6497E2219AC6817BFE1C618D2D7CA.jpg
large_IMGP6433.jpg
large_IMGP6439.jpg
large_270_IMGP6441.jpg
large_IMGP6448.jpg
large_IMGP6449.jpg
large_IMGP6454.jpg

Le dernier jour, nous passons en mode détente et nous mettons en tête de profiter de la piscine d'un grand hôtel pour se reposer et se rafraîchir (il fait environ ces jours-ci à HCMC). Ce fut une bonne idée puisque cela ne nous aura rien coûté ! Puis, pendant que la ville se vide peu à peu pour les fêtes qui approchent, nous découvrons les nombreux marchés qui prennent place pour l'occasion et dans lesquels les vietnamiens achètent des cadeaux (souvent des fleurs ou des plantes vertes) pour ne pas arriver les mains vides lorsqu'ils retrouvent leurs proches.

large_IMG_4740.jpg
large_IMGP6293.jpg
large_IMGP6302.jpg
large_IMGP6303.jpg
large_IMGP6305.jpg
large_270_IMGP6282.jpg
large_270_IMGP6276.jpg

Enfin, nous aurons eu beaucoup de mal à pouvoir quitter Ho Chi Minh à cause de Têt (le nouvel an chinois). Nous pensions en effet remonter tout le pays jusqu'à Hanoï en train afin d'éviter le bus (pour une fois !) et en faisant des arrêts dans les villes incontournables qui bordent la côte. Malheureusement, les trains qui circulent durant le Têt sont pris d’assaut par les vietnamiens qui veulent rentrer chez eux passer les fêtes en famille et tous les sièges sont généralement réservés plus de trois mois à l'avance. Nous devons donc abandonner notre idée et nous rabattre sur le bus ou l'avion. Après renseignements pris, nous décidons d'écarter le bus à cause des temps de voyage un peu dingues (24h de bus pour remonter la moitié du pays). Par chance, il restait quelques places d'avion à un prix correct (69€/personne) mais avec un décollage à 2h du matin (!). Nous mettons donc le cap sur Hoï An - à ne pas confondre avec Hanoï - bien contents de pouvoir ENFIN quitter cette ville sans grand intérêt et dans laquelle nous avons passé plus de temps que prévu.

Note : 3/10
En bref : Si l'histoire de la guerre du Vietnam vous intéresse beaucoup, un passage ici est indispensable. Pour les autres, il n'y a rien ou presque à se mettre sous la dent ici alors autant passer votre chemin !

Hoï An

Débarquer par avion dans une nouvelle ville à 3h30 du matin, sachez-le, ce n'est pas une idée lumineuse (mais nous n'avions pas trop le choix). Il est bien trop tard pour qu'il soit intéressant d'avoir réservé un chambre d'hôtel quelque part pour finir la nuit et il est trop tôt pour se présenter au check-in pour la nuit suivante. Par chance, dans l'aéroport nous trouvons - en face des tapis roulants pour les bagages - des canapés dans des petits stands appartenant aux hôtels de luxe de la région. Nous dormirons là quelques heures comme des vagabonds avant de nous faire gentiment mettre à la porte par le garde quand l'affluence dans le hall commence à augmenter.

Vers 7h, nous prenons un taxi pour nous rendre à notre hôtel (où nous découvrons une souris morte au fond de la piscine... autant dire qu'on a tous passé notre tour pour faire un plouf !) histoire de poser nos affaires, prendre un petit déjeuner et commencer nos visites.

Après les mauvais souvenirs de Ho Chi Minh City, nous sommes heureux de découvrir Hoï An lors de notre première balade tant la vieille ville est bourrée de charme. Enfin de l'authentique ! Nous resterons là 4 belles journées et nous en profiterons même pour fêter le nouvel an vietnamien ici.

large_IMGP6550.jpg

Voilà 2000 ans que la ville de Hoï An fait parler d'elle. Son port était le plus gros à l'époque du royaume Cham. Par la suite, le commerce des épices avec l’Indonésie fut florissant entre le 7ème et le 10ème siècle puis les chinois de la dynastie Ming s'établirent ici un bon moment, transformant petit à petit l'architecture d'une bonne partie de la ville. Enfin, les vietnamiens prirent possession des lieux et transformèrent l'endroit en ce qu'il est maintenant, à savoir un très joli mélange d'influences diverses. On vient donc à Hoï An pour sa vieille ville pleine de charme et son ambiance détendue, tout en ayant à portée de main des kilomètres et des kilomètres de belles plages à 20 minutes de vélo !

Nous occupons notre première journée ici avec la découverte d'une bonne partie de la vieille ville. Un billet unique est en vente et permet de visiter jusqu'à 5 endroits : un musée, une maison traditionnelle, un hall d'assemblée, un pont japonais et un atelier de fabrication.

large_IMGP6478.jpg
large_IMGP6483.jpg
large_IMGP6489.jpg
large_IMGP6494.jpg
large_IMGP6495.jpg
large_IMGP6509.jpg
large_IMGP6512.jpg
large_IMGP6537.jpg
large_270_IMGP6543.jpg
large_IMGP6552.jpg
large_IMGP6565.jpg
large_IMGP6569.jpg
large_IMGP6592.jpg
large_IMGP6594.jpg
large_IMGP6597.jpg
large_IMGP6599.jpg
large_IMGP6807.jpg
large_IMGP6778.jpg
large_IMGP6777.jpg
large_IMGP6753.jpg
large_IMGP6749.jpg
large_IMGP6729.jpg
large_026831872219AC6817C234C7155FD242.jpg
large_IMGP6700.jpglarge_IMGP6681.jpg
large_IMGP6663.jpglarge_IMGP6662.jpg

La ville est assez petite et nous adoptons donc un rythme assez lent histoire d'en garder pour plus tard.

Le jour suivant, nous souhaitions nous rendre à Cham Island, un île quasi déserte au large de Hoï An accessible en bateau depuis le port tous les matins à 10h. Manque de chance, avec le nouvel an désormais imminent, nous avons beaucoup de mal à savoir si les bateaux partiront bien le lendemain matin. Certains nous disent oui, d'autres non. Ralph voulant absolument découvrir les joies d'une île paradisiaque quasi déserte, il tentera sa chance (avec succès !) tandis qu'Anne-Laure et moi louerons deux vélos pour partir à la découverte des alentours.

large_IMG_4749.jpg
large_IMG_4753.jpg
large_IMG_4757.jpg
large_IMG_4761.jpg
large_IMG_4765.jpg
large_IMG_4776.jpg
large_IMG_4785.jpglarge_01F0280E2219AC6817CCF3E2AF530A3A.jpg
large_IMG_4798.jpg
large_IMG_4802.jpg
large_IMG_4805.jpg
large_IMG_4808.jpg
large_IMG_4812.jpg

Pour le coup, nous gardons un excellent souvenir des plages de la région qui, si elles ne sont pas toujours très propres par endroit, ont au moins le mérite d'être calmes et assez préservées du tourisme de masse pour le moment. Et pour ne rien gâcher, l'eau était très bonne ! Et puis sur le chemin, nous nous aventurons dans des petits villages isolés où l'on peut facilement découvrir le mode de vie plus classique de la population. ;-)

De son côté Ralph visitera donc Cham Island en ayant la chance d'être presque tout seul puisque rares sont les bateaux à avoir fait la traversée avec des touristes à bord. Il alternera baignade et rando pour faire un bon tour de l'île tout en traversant les rares petits villages de pêcheurs qui s'y trouvent. Bien joué l'ami ! :)

Le soir même c'est la fête à Hoï An où les festivités pour le passage à la nouvelle année furent joyeuses : une scène avec des chanteurs locaux, des stands façon fête foraine et un beau feu d'artifice pour conclure le tout. Bref, ça ressemblait à un 14 juillet chez nous ! Sauf la coupure de courant quelques minutes avant minuit... ;-)

large_IMGP6616.jpg
large_IMGP6635.jpg
large_IMG_4826.jpg
large_IMG_4839.jpg
large_IMG_4843.jpg
large_270_IMG_4856.jpg

La troisième journée, nous l'avons dédié aux Marble Mountains (les montagnes de marbre), un site assez splendide situé à 24km au nord de Hoï An. Nous nous y rendons tous les trois à vélo et la balade est très agréable puisque la route est en excellent état, toute droite et avec assez peu de circulation.

Sur place, nous découvrons avec surprise des grottes TRES impressionnantes et dignes des meilleurs décors d'Indiana Jones. Tout y est : l'atmosphère, les rayons de lumières qui traversent l'obscurité, les marches pour y pénétrer... cet endroit est une pure merveille que nous nous félicitons d'être venus visiter, si bien qu'à ce moment précis du voyage, nous pensions vraiment que le pire du Vietnam était derrière nous. Malheureusement, ce n'était pas le cas !

large_270_IMGP6829.jpg
large_270_IMGP6847.jpg
large_IMGP6858.jpg
large_270_IMGP6892.jpg
large_IMGP6903.jpg
large_IMGP6904.jpg
large_IMGP6910.jpglarge_02B188432219AC6817F968D2D3B6120A.jpg
large_IMGP6935.jpglarge_IMGP6941.jpg
large_270_IMGP6950.jpglarge_IMGP6952.jpg
large_270_IMGP6958.jpglarge_IMGP6969.jpg
large_IMG_4882.jpglarge_90_IMG_4893.jpg
large_029FB07D2219AC68173B69D2F8039144.jpglarge_IMG_4906.jpg
large_IMG_4922.jpg
large_IMG_4930.jpg
large_90_IMG_4939.jpg
large_IMG_4940.jpg

Note : 8/10
En bref : Hoï An, c'est de loin ce que nous avons préféré au Vietnam. Bien qu'envahie par le tourisme, cette ville a su garder une atmosphère très plaisante. La nature environnante n'est pas en reste avec de magnifiques plages de sable fin léchées par une eau presque tiède et quelques merveilles à proximités (l'île de Cham, les Marble Moutains...). Autrement dit, si vous voulez vraiment visiter ce pays, ne passez surtout pas à côté de cette belle région.

large_IMGP6817.jpg


La suite dans quelques semaines ! Mais dans quelques jours, vous pourrez aussi découvrir notre TOP 20 des plus belles arnaques vécues dans ce pays ! Merci de continuer à nous lire (même si nous sommes désormais rentrés...). ;-)

Posté par Franck et AL 08:34 Archivé dans Viêt Nam Tagué mountains beaches vietnam bike mekong hoi_an marble tet danang ho_chi_minh_city spring_rolls sweet_milk

Envoyer cet articleFacebookStumbleUpon

Table des Matières

Soyez le premier à commenter cet article.

Les commentaires sur ce blog sont désormais fermés aux non-membres de Travellerspoint. Vous pouvez toujours laisser un commentaire si vous êtes un membre de Travellerspoint.

Entrez vos informations de connexion Travellerspoint ci-dessous

( Qu’est-ce que c’est ? )

Si vous n’êtes pas encore un membre de Travellerspoint, vous pouvez nous rejoindre gratuitement.

Rejoignez Travellerspoint